Malakoff et Moi, le retour…

La mairie prépare son bilan après un an de mise en œuvre des engagements municipaux. Malakoff Plurielle décrypte !

Le 2 décembre 2017, la municipalité reviendra vers les habitants pour faire un point d’étape de l’avancée de ses engagements. Avant cet évènement, nous avons souhaité nous pencher sur la question. Notre analyse converge vers un bilan mitigé de l’opération.

Des avancées réelles, mais quels financements ?

Nous saluons la mobilisation des citoyens sur plusieurs projets ambitieux et novateurs :

  • la ferme urbaine de Corsico (engagement n°4),
  • la charte de végétalisation (engagement n°5),
  • la journée citoyenne de la propreté (engagement n°6),
  • l’organisation des premières rencontres du monde économique de Malakoff (engagement n°8).

La question centrale reste néanmoins le financement, le cahier des charges précis de tous ces engagements plus ambitieux les uns que les autres, et le maintien dans la durée, de la dynamique engagée.

Comment le citoyen non impliqué dans des projets, peut-il suivre les opérations ?

En dehors des points réguliers dans le journal de la ville où les sujets traités sont souvent reliés à une thématique couverte par un des engagements (sorte de « label »), on note un appauvrissement du site dédié Malakoff et moi : nous n’y trouvons plus aucune information depuis plus d’une année, alors qu’une gazette très bien faite nous rapportait avec précision et régularité les avancées des différents chantiers.  Pourquoi l’information s’est arrêtée net à partir du 9ème numéro ? Dommage …

Nous encourageons donc la Mairie à plus de transparence sur les actions en cours :

  • publier le planning précis,
  • afficher des indicateurs d’avancement des projet,
  • fournir les coordonnées des personnes (élus ou citoyens) qui pilotent ces opérations, afin de leur suggérer directement des idées, sans nécessairement participer aux réunions.
  • créer un forum d’échange inter-projets.

Les conseils de quartier sont restés sur le bord du chemin !

Actuellement, les conseils de quartier sont restés totalement en marge de la démarche « Malakoff & moi ».

Nous demandons que le lien soit rétabli avec les conseils de quartiers afin qu’ils puissent être force de proposition et piloter de certains projets.

En effet, « Malakoff & moi » nous paraît demeurer une démarche globale pilotée par le haut, alors qu’il faudrait au contraire susciter un foisonnement d’initiatives citoyennes initiées par la base.

Nous pensons que la mise en place d’un budget participatif complèterait parfaitement ce dispositif.

De l’habillage d’initiatives déjà construites par les habitants

L’engagement n° 20 semble alléchant:  une maison de la vie associative ouverte. Mais la mairie a organisé plusieurs rencontres avec les associations en vue de « créer » un Conseil de la Vie Associative (CVA), au lieu de parler d’un éventuel portage ou d’un élargissement d’une initiative existante déjà très structurée et portée par un noyau d’associations centrées sur l’économie sociale et solidaire. En outre, la dernière convocation municipale est équivoque : au lieu de mettre l’accent sur les projets ou les initiatives communes pour faire vivre et développer le CVA, on y fait de la propagande contre l’action gouvernementale ! Fascinant pour un CVA sensé être ouvert « à toutes les associations »…

Idem pour le Forum des associations de septembre (engagement n° 21) qui a été mis en place avant l’opération Malakoff et Moi, en grande partie grâce aux demandes répétées de Malakoff Plurielle. L’engagement n°21 est sans doute de le maintenir dans la durée…

Concernant la journée citoyenne annuelle de la propreté (engagement n°6),  l’idée est bonne. Mais au-delà de l’opération médiatique et de la sensibilisation (toujours utile), que fait-on le reste de l’année pour améliorer significativement la gestion des ordures ménagères, en nette dégradation depuis l’élargissement de la prestation à 11 communes, via le Territoire Vallée Sud Grand Paris ? Le but de cette mutualisation était de rationaliser, de faire des économies, pas de dégrader le service !

Des dossiers en souffrance : des engagements pas encore tenus

Concernant la transparence, nous avons toujours un faible pour l’engagement numéro 3, qui ne coûte presque rien mais qui représente une avancée démocratique de poids : la mairie a promis « un site internet pour rendre encore plus lisible et transparent les critères d’attribution des logements dans le parc social ».  Il faudrait naturellement y parler à la fois des logements HLM, mais aussi  des différents projets d’accession sociale à la propriété !

Quant à l’engagement n°7 (« moins de voiture, plus de circulation douce« ) l’articulation avec Paris et les autres communes voisines reste toujours lettre morte . Les projets annoncés pour l’élargissement de la rue Avaulée, s’orientent plutôt vers une densification du trafic, alors que sa mise en sens unique est une véritable attente des habitants.

Combien ça coûte ?

A l’heure où l’on parle d’économies, de restrictions budgétaires et de disparition prochaine de la taxe d’habitation, la Mairie relance à grands frais l’opération Malakoff et Moi, qui occupera de nouveau l’espace médiatique local durant ces prochains mois, et toujours avec l’aide d’un coûteux prestataire extérieur. Encore une fois, pourquoi ne pas mieux exploiter les canaux existants, comme les conseils de quartiers, et s’appuyer sur les compétences locales (services techniques de la Mairie et tissu associatif) pour animer ces réunions ? Nous ne sommes plus dans une phase de lancement, la municipalité devrait donc être en mesure de gérer seule ou presque, avec efficacité, ce type d’action qui doit s’inscrire dans la durée.

Conclusion

Il reste donc encore beaucoup à faire, tant sur le fond (tenue des engagements) que sur la gouvernance (à partager avec les citoyens). Mais nous comprenons que tout ne peut se faire dans le même tempo.

Malakoff Plurielle attend donc avec impatience le débat du 2 décembre pour compléter ce bilan en demi-teinte et voir si de nouvelles perspectives, réellement démocratiques, s’ouvrent pour les habitants. Ce catalyseur d’initiatives citoyennes qu’est Malakoff et Moi, doit tenir ses promesses !

 

Laisser un commentaire