Une journée citoyenne de la Propreté

Analyse de l’engagement municipal #6  « Une journée citoyenne de la propreté »

propreteLes habitants de Malakoff aspirent à mieux vivre ensemble et à une qualité de vie que ne leur offre pas la commune actuellement. Ils ont, aussi bien dans l’enquête conduite par Malakoff Plurielle que lors des débats organisés par la municipalité avant l’été, fait part de leur aspiration à plus de civisme, que ce soit pour une ville plus propre que pour disposer de trottoirs praticables pour tous. La lutte pour réduire les déjections canines, les dépôts d’ordures sauvages ou les voitures mal garées est donc à renforcer. Reste à savoir comment s’y prendre.

 La proposition municipale de répondre à cette demande et de consacrer une journée par an à la propreté de la ville pour sensibiliser les citoyens de notre ville est positive. C’est un début. Mais nous pensons qu’il faut être dès le départ plus ambitieux et en faire une véritable journée dédiée à la qualité de vie urbaine.

 Tout d’abord, Malakoff plurielle propose des actions pour l’organisation de cette journée citoyenne de mobilisation des habitants. Elle devrait être avant tout festive et pédagogique, rassemblant les habitants volontaires de chaque quartier pour nettoyer et embellir la ville. Des concours à thème pourraient être organisés aboutissant au nettoyage des rues, à la réfection d’un local, la décoration de façades, de vitrines de boutiques désaffectées ou de rues, la peinture de clôtures privées ou publiques ou d’ouvrages de la ville à l’abandon. Des actions intercommunales pourraient être lancées pour peindre les passerelles piétonnes au-dessus de la voie de chemin de fer entre Malakoff et Vanves.

 En outre, pour accompagner et favoriser la mobilisation du plus grand nombre de citoyens dans les rues, la circulation automobile pourrait être supprimée ce jour-là, soit totalement soit partiellement, quartier par quartier, en ne maintenant que les axes majeurs par exemple. Les véhicules électriques seraient mis en vedette (arborant un autocollant « Malakoff ville propre » par exemple) ainsi que les modes de déplacement doux.

 Cette journée pourrait également être l’occasion d’ateliers ou de rencontre avec des architectes, urbanistes, paysagistes et artistes volontaires ou missionnés par la ville, afin de conseiller les habitants porteurs de projets ou en recherche d’idées. Les entreprises de Malakoff engagées dans le développement durable seraient sollicitées pour financer des animations, les artistes de Malakoff mobilisés et mis en valeur. Les conseils de quartier et les associations pourraient jouer ici un rôle pivot, en proposant et en choisissant chaque année, des projets dont ils organiseraient ensuite la mise en œuvre en relation avec la ville et les autres acteurs volontaires.

 Des parcours déambulatoires pourraient être organisés pour l’occasion afin de favoriser la découverte des quartiers et les moments de convivialité entre habitants.

 Mais il faut aller encore plus loin ! Encourageons des actions de fond et de long terme qui aillent au-delà de cette journée afin d’en prolonger les effets tout au long de l’année. Mobilisons les écoles, les collèges et le lycée avec les équipes pédagogiques, les associations de parents d’élèves, les services municipaux concernés. Des actions concrètes sur la propreté, travaux pratiques / jeux / rallyes en ville (le cas échéant en lien avec les cours d’éducation civique) pourraient être mises en place dans le cadre des NAP, dès l’école maternelle.

 Soyons ambitieux et mobilisons largement les citoyens qui ne demandent qu’à participer !

Nous pouvons faire beaucoup à peu de frais en utilisant les dispositifs et structures existants pour améliorer durablement la qualité de vie à Malakoff.

« Salir la ville est un délit » à Bruxelles

One thought on “Une journée citoyenne de la Propreté

Laisser un commentaire